Armenia Sacra au Musée du Louvre du 21 février au 21 mai 2007

par | lundi 1 janvier 2007 | Non classé

Le Musée du Louvre, pour la première fois de son histoire, présente une exposition entièrement consacrée à l’art arménien qui tente, à travers un choix d’oeuvres uniques, de rendre compte de la spécificité et de l’éclat de l’art chrétien des Arméniens, depuis leur conversion au début du IVe siècle jusqu’à l’aube du XIXe siècle.

C’est aussi la première fois qu’un grand nombre de sculptures monumentales provenant des sites les plus importants d’Arménie accompagne les chefs-d’oeuvre emblématiques de l’enluminure et des arts somptuaires. Ce sont non seulement des stèles, des chapiteaux et d’impressionnants fragments d’architecture, mais également plus d’une trentaine de khatchkars, les grandes dalles monolithes de pierre ornées de croix qui peuplent aujourd’hui les paysages d’Arménie.

Installé par saint Grégoire l’illuminateur aux marges de Rome et du royaume perse, au pied du mont Ararat, le christianisme arménien adopte au début du Ve siècle un nouvel alphabet, révélé par Dieu au moine Mesrop Machtots, et conquiert son indépendance spirituelle pour devenir, dès le VIe siècle, le véritable ciment identitaire d’une nation. Cette dernière saura désormais affirmer sans faille durant des siècles sa foi, en dépit des aléas de l’histoire tourmentée des hautes plaines du Caucase, tour à tour dominées par les Byzantins, les Sassanides, les Arabes, les Mongols, l’Empire ottoman et la Perse.

L’art sacré des Arméniens, à l’origine tributaire du fond méditerranéen commun à tous les arts chrétiens, devient lui aussi rapidement autonome. Il ne s’interdit par pour autant de s’enrichir continuellement, parfois de manière inattendue, au contact des diverses civilisations qui se succèdent au Proche-Orient et s’ouvre même sur l’Europe gothique à l’époque des croisades. Paradoxalement, ce sont peut-être ces confrontations multiples qui, loin de ruiner les canons religieux définis dans les premiers siècles, ont très largement contribué à donner à l’art des Arméniens sa véritable identité et fait toute sa grandeur.

Principaux prêteurs : Musée National d’Histoire d’Erevan,
musées du Catholicossat d’Etchmiadzine.

Musée du Louvre – 75058 Paris
21 février au 21 mai 2007
Tél. : (33) 01 40 20 50 50

www.louvre.fr”

Pour poursuivre sa lecture …

Grand concert de Nersik Ispiryan et ses musiciens Samedi 18 mai 2024 ... lire plus
Commémorations du 109ème anniversaire du génocide des Arméniens de 1915 en Seine-Saint-Denis ... lire plus
Repas entre amis ! La sectione Dirouhie Missakian de Sevran-Livry de la ... lire plus
Cliquez ici pour vous inscrire : https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte/103263/sang/28-03-2024   ... lire plus
Autour d'oeuvres d'inspiration populaire d'Europe centrale, d'Arménie, de Géorgie...Cinq instruments à cordes ... lire plus

Nouveau : la boutique de la Maison de la Culture Arménienne

Retrouvez tous les articles disponibles à l’achat sur notre boutique en ligne !

Liez l’utile à l’agréable et économisez les frais de ports en venant retirer vos articles directement dans notre local