Cinéma : “Arménie” Récit, débat et grand film de Marie-Dominique MASSOL

par | dimanche 26 novembre 2006 | Non classé

Le voile se lève enfin sur ce dernier bastion de la chrétienté, est-ce encore l’occident ou déjà l’orient ? Une architecture unique : monastères, forteresses, katchkars témoignent du génie artistique à travers 2000 ans d’histoire. Cet univers de montagnes, à la beauté sauvage, résonne des mythes fondateurs, sous le regard du Mont Ararat. Après génocide, séisme, URSS et conflit du Karabagh, le pays se reconstruit, grâce à sa principale richesse : la matière grise. Un voyage à travers une terre de grande culture, d’émotions, d’aventures et de passions; un regard sensible et respectueux jusqu’au cœur de l’intimité arménienne.

Informations sur le site de CAP MONDE

http://www.cap-monde.com/ARMENIE-film-24.htm

>>>>> CAP MONDE présente

“ARMENIE”, Récit, débat et grand film de Marie-Dominique MASSOL

Entre les puissants massifs du Caucase, de l’Iran et de l’Asie Mineure, l’Arménie résonne encore des échos des mythes fondateurs. Est-ce encore l’Europe ? Est-ce déjà l’Asie ?
Marie Dominique Massol nous entraîne dans un pays mystérieux, à la beauté âpre et sauvage qui sied si bien à cette terre pétrie d’émotions.
Nous vivrons une aventure étonnante à travers les forêts profondes, les vallées encaissées, les canyons vertigineux, les sommets déchiquetés, le lac Sevan, la douceur des cônes volcaniques, sous l’ombre protectrice du Mont Ararat qui pourtant se trouve aujourd’hui en Turquie.
Sur ce territoire, jalonné de katchkars, ces pierres croix brodées, surgissent des forteresses accrochées aux pitons rocheux, des monastères taillés dans la roche qui défient les hommes et s’offrent à Dieu. Ici, la vie et la mort s’entremêlent lors de rituels ancestraux.
Malgré son histoire douloureuse, ce peuple de grande culture, possède une langue, un alphabet, une religion uniques et sa principale richesse réside dans sa matière grise.
Nous partagerons le quotidien de ces Arméniens qui se sont racontés avec pudeur et sincérité. Nous dégusterons des lavatch et porterons tant de toasts au « Grand Charles » et à l’amitié avec la France que vous n’oublierez pas la légendaire générosité.
Marie-Dominique a voulu comprendre la « douleur Karabagh » et s’est rendue dans cette enclave chrétienne en terre musulmane. Les larmes de la guerre entachent encore les paysages et les âmes, mais le Karabagh fait preuve d’un dynamisme surprenant.
La diaspora n’est pas étrangère aux changements qui s’opèrent en Arménie, surtout dans les villes. Gumri, efface peu à peu les traces du terrible séisme. Erevan, la « ville rose » toute de tuf vêtue est un grand chantier. En un an et demi, la réalisatrice a vu les buildings pour hommes d’affaires pressés, les cafés pour jeunesse branchée, se multiplier.
Drapée d’un charme oriental, la capitale fait preuve d’un dynamisme à l’occidental.
Venez découvrir un document unique, car derrière l’œil de cette caméra se dissimule la sensibilité d’une femme dont la première ambition est de partager la découverte de « son » Arménie, celle qu ‘elle a ressentie, « à fleur de vie ».

Un grand film débat CAP MONDE, présenté par son auteur.

Pour poursuivre sa lecture …

Le 16ème Salon du livre arménien organisé par la la Maison de ... lire plus
La Maison de la Culture Arménienne, la Croix Bleue des Arméniens de ... lire plus
Les repas entre amis reprennent ! La sectione Dirouhie Missakian de Sevran-Livry ... lire plus

Nouveau : la boutique de la Maison de la Culture Arménienne

Retrouvez tous les articles disponibles à l’achat sur notre boutique en ligne !

Liez l’utile à l’agréable et économisez les frais de ports en venant retirer vos articles directement dans notre local