Dimanche 4 avril 2010, jour de Pâques, “Zadig” en arménien.

par | dimanche 4 avril 2010 | Non classé

« Kristos hariav i mérélots, orhtnial é haroutioun Krisdosi »
« le christ a ressuscité des morts, que soit bénie la résurrection du christ »

Pâques chez les Arméniens :

CALENDRIER LITURGIQUE (arm. tonatsouits : livre des fêtes).

L’année liturgique est déterminée par rapport à la fête de Pâques, première en importance pour le chrétien. Les communautés judéo-chrétiennes fêtaient Pâques le quatorzième jour du mois de Nizan, date de la Pâque juive l’année de la mort et de la résurrection du Christ. Les chrétiens de l’empire romain et d’Egypte déterminaient en revanche la date de Pâques en référence au solstice de printemps, le 21 mars. Le concile de Nicée (325) retint pour principe la référence au solstice, mais s’abstint de préciser si la date de Pâques devait être fixée entre le 25 mars et le 20 avril selon l’usage romain, ou entre le 23 mars et le 25 avril selon l’usage alexandrin (le 22 mars, qui correspondait au 14 Nizan, étant exclu). L’Eglise d’Arménie partageait dès avant le concile de Nicée l’usage alexandrin et le calendrier julien en vigueur dans l’empire romain et l’enrichit progressivement jusqu’au XVIIIe siècle, date à laquelle le catholicos Siméon d’Erévan en fit une publication définitive (1775). Longtemps établi d’après le calendrier julien, il l’est d’après le calendrier grégorien depuis le 6 novembre 1923, à l’exception de Tiflis et du Patriarcat arménien de Jérusalem où le calendrier julien est toujours d’usage en raison du ” statu quo des Places Saintes “.

Le tonatsouits comporte 99 jours consacrés à Dieu, 5 à la sainte Mère de Dieu, 120 – 130 aux saints et martyrs, 5 de dédicace (navakatiqh : jeûne de veille de grande fête), et 150-157 de jeûne ou d’abstinence. Toutes les fêtes sont mobiles à l’exception de six d’entre elles qui sont fêtées à date fixe : la Nativité et l’Epiphanie le 6 janvier, la Présentation du Seigneur au Temple le 14 février, l’Annonciation le 7 avril, la Nativité de la sainte Mère de Dieu le 8 septembre, la Présentation de la sainte Mère de Dieu le 21 novembre, et la Conception de la sainte Mère de dieu par sainte Anne le 9 décembre. Toutes les autres fêtes sont mobiles et sont réparties entre quatre jours de la semaine (lundi, mardi, jeudi, samedi) : elles dépendent de l’oscillation de 35 jours de Pâques, fêtée quant à elle le premier dimanche après l’équinoxe du printemps le 21 mars (au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril). L’Ascension et l’Exaltation de la Croix ont des jours fixes : le 15 Août et le 11 septembre. Mais pour leur conférer plus de solennité, on les reporte au dimanche le plus proche de leur date. La fête de l’Apparition de la Croix, fixée anciennement au 7 mars, est reportée à la cinquième semaine après Pâques.

Source http://www.eglise-armenienne.com/Liturgie/Calendrier.htm

Pour poursuivre sa lecture …

Le 16ème Salon du livre arménien organisé par la la Maison de ... lire plus
La Maison de la Culture Arménienne, la Croix Bleue des Arméniens de ... lire plus
Les repas entre amis reprennent ! La sectione Dirouhie Missakian de Sevran-Livry ... lire plus

Nouveau : la boutique de la Maison de la Culture Arménienne

Retrouvez tous les articles disponibles à l’achat sur notre boutique en ligne !

Liez l’utile à l’agréable et économisez les frais de ports en venant retirer vos articles directement dans notre local